Léopoldville

Caractéristiques :

Paquebot de la Compagnie maritime belge, construit par la S.A. John Cockerill, USA. Lancé le 26 septembre 1928.

 Longueur : 150m. Largeur : 30m. Tirant d’eau : 10,7m. 11172Tx.

Moteur à quadruple expension; Vitesse max. : 17noeuds.

Localisation :

Situé au large de Cherbourg.

49°45’14N/001°36’70W.

Historique :

Pendant la première partie de sa vie, le LEOPOLDVILLE fut le plus beau fleuron de la compagnie Maritime Belge. Il effectuera ainsi de nombreux transports mixtes, passagers et cargaison, entre son port d’attache Anvers et l’Afrique. C’est un bateau apprécié pour son confort et sa stabilité. En 1936, il subira quelques transformations. Au déclenchement de la guerre, il est réquisitionné à Liverpool et transformé en convoyeur de troupes. Sa capacité est d’environ 2000 soldats. Les 23 traversées qu’il a effectué depuis le débarquement ont permis de faire passer 50000 soldats entre l’Angleterre et la France. Le 24 décembre 1944, alors qu’il conduit 2235 hommes de la 66éme division US entre Southampton et Cherbourg, le sous-marin allemand U-486 attend le convoi. Vers 18h00, il torpille le LEOPOLDVILLE. Les ordres se bousculent à bord et les hommes sont pris de panique. Le bateau flotte pendant 2h30 avant de couler. Pourtant la lenteur des secours, en cette soirée de veille de Noel, est sans doute responsable du grand nombre de victimes: seuls 802 soldats, cinq matelots et le capitaine ont pu être sauvés.

La Plongée: (Par Ben)

Le Léopoldville est l'une des plus belles épave de la Manche. Sa taille, son histoire et le bon état de conservation de l'épave en font une plongée inoubliable. Le "Léo" est couché sur bâbord, orientée NE/SW. L'épave est brisée en deux au niveau de la poupe, ce qui permet de pénétrer dans les cales et dans les cabines. Le trou causé par la torpille est nettement visible sur l'avant tribord. A noter que quelques brêches permettent de visiter l'intérieur de l'épave.

Le fond moyen est de 64 mètres à marée haute, mais l'épave remonte de 21 mètres au niveau de la ligne des hublots (enfin, malheureusement: de la ligne des trous de hublots.)

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site