Caissons Phoenix

Caractéristiques :

Longueur : 60 m. Largeur et hauteur variables en fonction des emplacements.

Ils sont de 6 types de 1600 à 6000 tonnes mais ont tous la même longueur. Trois hauteurs différentes en fonction de la profondeur dans laquelle ils sont immergés. Les plus grands font 17m de large et 18m de haut.

146 caissons furent construit.

Localisation :

De nombreux caissons sont accessible à l'ouest d'arromanche. Les plus intéressants sont ceux de la passe Ouest, accessibles en bateau, le long des quels vous trouverez les épaves de nombresu chalutiers en bois.

Free Image Hosting at www.ImageShack.usPhoto aérienne Christian PEPY

Historique : (Par Manu)

La totalité des ports de grande capacité étant sous contrôle allemand dans le secteur normand, le Génie allié fabriqua dès le 7 juin 1944 deux ports artificiels flottants (les MULBERRIES) pour assurer le soutien logistique post-débarquement : - Le MULBERRY A sur Vierville sur mer et Saint Laurent sur mer (secteur américain d’Omaha et Utah beach) - Le MULBERRY B sur Arromanches les Bains (secteur anglo-canadien de Gold, Juno et Sword beach) Ces ports flottants étaient protégés de la mer par : - d’énormes caissons cubiques creux en béton armé de 7000 tonnes (les PHOENIX), remplis d’eau une fois en place et surmontés d’une pièce antiaérienne. - des navires coulés (GOOSEBERRIES ou BLOCKSHIPS). - des brise-lames flottants (les BOMBARDONS).

La plongée : (Par Manu)

Une plongée sans grand intérêt, comparée aux épaves alentour. Cependant, leur protection permet de plonger dans pratiquement toutes les conditions météorologiques. Les plus fréquemment plongés sont ceux de la rade ouest, certains peuvent être atteint depuis la côte, d’autres en bateau. L’état des caissons est très différent suivant les positions de ceux-ci. Certains caissons présentent une marche large d’environ 1,5 m, immergée actuellement, qui a servi lors du remorquage à la fixation des amarres et à la circulation de l’équipage. Cette marche bien utile lors des plongées permet de contourner facilement les caissons. Les caissons présentent sous l’eau des cavités dans lesquelles nous pourrions pénétrer, mais pour des raissons de sécurité, il est préférable de ne pas s’y aventurer. Vers le nord-ouest, certains pontons protégent des épaves de chalutiers coulés lors du plan Mellick. Ce plan européen imposait à la France de réduire le tonnage de sa flotte de pêche et pour cela un certain nombres de navires anciens furent immergés.

Free Image Hosting at www.ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.usPhotos sous-marine Edouard MEYER

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site