Aboukir Bay

l'Earlscourt, trois mât barque semblable à l'Aboukir Bay 

 Caractéristiques :

3 mâts barque en acier de 66 mètres de long et 1168 tonnes, construit en 1883 par les chantiers navals Russel de Greenock (Ecosse) pour Hatfield, Cameron & Co de Glasgow.

Historique : 

L'ABOUKIR BAY disparût au cours d'une tempête le 25 novembre 1893 lors d'un voyage retour en Iquique (Chili) et Dunkerque avec sa cargaison de nitrate. Le capitaine Wakeham tenta de mettre le voilier à l'abri dans le port de Roscoff, mais à cause de l'ouragan, le cap-hornier impossible à manoeuvrer talonna et finit par sombrer, sous le regard impuissant des sauveteurs bretons, qui ne purent intervenir... Aucun marin écossais n'en réchappa. Le maire de Carantec se distingua particulièrement par son comportement peu reluisant : partant du principe que les marins de l'ABOUKIR BAY étaient écossais et donc protestants, il décida de les enterrer dans la fosse commune du cimetière de Carantec (voir http://pagesperso-orange.fr/carantec-plongees/ABOUKIR%20BAY/index.htm pour les articles de journaux d'époque)

Pour de plus amples informations sur les cap-horniers, lire l'excellent ouvrage de Brigitte et Yvonnick Le Coat "Cap-horniers français" (plusieurs tomes)...

La plongée : 

L'ABOUKIR BAY repose désormais par 30 mètres de fond au large de la baie de Morlaix (48°43"792N - 3°53"030W en WGS84). L'étrave reste identifiable avec son écubier et la chaîne de son ancre. Le reste de l'épave est un gigantesque champ de membrures et de fragments de mâts  désordonnés remontant de 2 à 3 mètres avec très peu d'éléments identifiables, ce qui rend l'orientation très difficile quand la visibilité est médiocre, ce qui est souvent le cas dans cette zone absolument pas protégée.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site