Réaumur

Historique : 

Le REAUMUR est un petit cargo à vapeur français de l'Armement d'Orbigny et Faustin fils de La Rochelle. Commandé aux chantiers Graham Osborne de Sunderland en 1878, il mesure 74 mètres de long pour une largeur de 10 mètres et un creux de 5,2. Il déplace 1253 tx de jauge brute et est propulsé par une machine de 600 cv.

Le CITY OF ROCHESTER, vapeur construit par Graham Osborne et 1879 et de dimensions proches de celles du REAUMUR

Mis à l'eau le 12 février 1880, il effectue de nombreux voyages entre des ports français, britanniques et espagnols avec les marchandises suivantes :

    - de Cardiff ou Swansea vers La Rochelle : charbon

    - de Bilbao vers La Rochelle, Cardiff ou Swansea : minerai de fer

    - de La Rochelle vers Cardiff, Swansea ou Bilbao : poteaux de mines

jusqu'au 19 septembre 1884, date à laquelle, commandé par le Capitaine Gaborit, il s'échoue sur le plateau des Boeufs avec une cargaison de 1600 tonnes de charbon (trajet Cardiff – La Rochelle).  Une partie de la cargaison et quelques éléments du navire furent récupérés peu de temps après le naufrage. 

Par une cruelle ironie du sort, la Compagnie d'Orbigny perdit 2 autres navires dans le secteur de Noirmoutier : le COMMENTRY, perdu corps et bien le 4 décembre 1896 et dont l'épave n'a jamais été retrouvée, et la MARNE, torpillée le 23 juin 1917 par l'UC61.

Position :

Une balise cardinal ouest nommée « Réaumur » indique maintenant le point le plus à l'Ouest de ce groupe rocheux : 46° 57.634 N 2°22.435 W, WGS84

La plongée :

L'épave repose désormais par une très faible profondeur (même pas 6 mètres !) et ne présente plus qu'un fond de coque ne remontant pas d'un mètre, avec ses membrures parallèles et une petite structure triangulaire représentant les restes de la proue. Ni chaudière, ni machine, bref, pas grand chose à se mettre sous la dent. De plus, le site est systématiquement recouvert de laminaires et autres goémons, qui ne facilitent absolument pas l'exploration. Enfin la faible profondeur ne protège absolument pas de la houle, qui peut rendre la plongée très délicate.

Merci à Guillaume Lefèvre de nous avoir permis de mettre fin à cette "Arlésienne"...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site