Les quatres As

Minensuchboote (Mboote) type M40

 

Caractéristiques :

          Il s’agit de quatre dragueurs de mines type M40 construits à partir de 1940 pour remplacer les M35 propulsés par des diesels, plus onéreux et difficiles à construire. Ces dragueurs de mines étaient à la fois très bien conçus pour leur rôle et également capable d'assurer toutes sortes de missions d’escorte, ou de chasse aux submersibles.

Déplacement : 775 tonnes. Longueur : 62,30 mètres; Largeur : 8,90 mètres; Hauteur de la coque : 2,82 mètres.

2 hélices, 2 chaudières, 2 machines triple expansion, vitesse maximale 17 Nœuds.

Armement : 1 canons de 105 mm, 1 canons de 37 mm, 2 canons anti-aériens de 20 mm.

Equipage : 54 à 75 personnes.

Historique : (Par Manu)

          4 août 1944, début de l’opération Kinetic. Peu de temps après le débarquement sur les côtes normandes, Winston Churchill lança l’opération Kinetic visant à chasser les bâtiments allemands de la côte Atlantique Française. A partir du 4 août 1944, une partie des forces navales alliées naviguent en patrouille le long de la côte Atlantique, aidé par l’aviation anglo-canadienne. En moins d’un mois, l’opération Kinetic aura permis de détruire ou de faire fuir les navires allemands des côtes vendéennes. Les navires qui n’auront pas été détruit seront abandonnés ou sabordés par les allemands dans des endroits pouvant gêner la navigation.

          C’est dans ce contexte que quatre dragueurs lourds allemands (M366, M367, M428 et M438) de la 10eme flottille de Saint-Nazaire quittent leur port d’attache la nuit du 7 au 8 août 1944, dans le but de rallier La Pallice puis l’Allemagne. Le 8 août vers 6h45 du matin, les navires allemands sont prévenus de la présence d’une patrouille alliée dans leur secteur. Comme ils se trouvent quelques milles au sud de Noirmoutier, les capitaines Allemands décide d’aller mouiller l’ancre dans le goulet de Fromentine, dans l’espoir de ne pas être repéré. Malheureusement, la marée basse les surprend et les 4 Mboote sont échoués en baie de Bourgneuf, incapables de s'échapper.

          8 aout 1944, base de Davidson-Moor en Cornouailles. Il est 16h00 (soit 14h00 heure allemande) lorsque le « wing-commander » Ken Gatward reçoit l’ordre d’attaquer une flottille ennemie repérée entre Belle-Île et les Sables d’Olonnes. Arrivés sur zone, le Beaufighters se mettent à la recherche des navires ennemis. Rapidement ils reconnaissent quatre dragueurs de mines allemands de la classe M, situé entre la pointe sud de Noirmoutier et Fromentine. Les Buffaloes passent à l’attaque. Aprés plusieurs passages, ils laissent les quatres dragueur de mines à l'état d'épaves. L'un des navires dont les structures étaient relativement intactes et qui était resté bien droit a d'ailleurs fait l'objet de 2 attaques supplémentaires...

Les "4 as" en flamme entre Fromentine et Noirmoutier

          A l'issue de la WWII, 2 épaves furent récupérées et ferraillées, les 2 autres restèrent sur place, où elles reposent encore aujourd'hui, visibles à marée basse.

La Plongée : (par Manu)

          Malheureusement, elle n'est pas possible à cet endroit : le courant y est permanent, la visi systématiquement pourrie (proximité de la baie de Bourgneuf + goulet d'étranglement du chenal sous le pont) et le passage des navires plus que régulier, dont celui des navettes de l'Ile d'Yeu. Il reste en fait 1 Mboote entier, basculé sur le côté et coupé en 2, et ce qui ressemble à la proue d'un second dragueur de mines, elle aussi gisant sur le côté. Bien que très proches du bord et découvrant à marée basse, la seule chose qu'il soit envisageable de faire est d'y grimper à l'aide d'un Zodiac... et encore, ça doit glisser !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site