Les épaves de la bouée SN1

Les épaves de la bouée SN1

Au moins 5 épaves de vapeurs coulés en 1917 reposent aux abords de la bouée SN1 : il s'agit de l'ESTRELLANO, de l'ANTONIOS STATHATOS, du FRIMAIRE, du GIOVANNINA et du SAVIO, et il reste juste à trouver qui est qui... Une rapide description de chaque navire s'impose :

    - FRIMAIRE (1778 t) : vapeur britannique construit en 1900 sous le nom de CORSO par R. Dixon à Middlesbrough, de 83 m de long propulsé par une triple expansion, il est torpillé le 15 mars 1917 par l'UC21 (Oberltn Reinhold Saltzwedel, bien connu dans le secteur) alors qu'il navigue sur lest dans un convoi entre St Nazaire et Bayonne (12 morts).

    - SAVIO (1922 t) : vapeur italien construit en 1888 sous le nom de DISCOVERY par J.L. Thompson & sons à Sunderland, de 87 m de long propulsé par une triple expansion, il est arraisonné le 23 avril 1917 par l'UC36 (Kpt Ltn Gustav Buch) et coulé par des charges explosives alors qu'il navigue seul entre Glasgow et Gênes avec 3000 tonnes de charbon (pas de victime). Pour plus d'info : http://www.archeosousmarine.net/savio.html

Le DISCOVERY

    - GIOVANNINA (3030 t) : vapeur italien construit en 1892 sous le nom de LINDISFARNE par R. Thompson de Sunderland, de 100 m de long propulsé par une triple expansion, il est arraisonné le 3 mai 1917 par l'UC61 (Kpt Ltn Georg Gerth) et coulé par des charges explosives alors qu'il navigue seul entre Catania (Sicile) et Liverpool avec 1700 tonnes d'agrumes (1 victime)

    - ESTRELLANO (1161 t) : vapeur britannique construit en 1910 par Ramage & Ferguson à Leith, de 70 m de long propulsé par une triple expansion, il est torpillé le 31 octobre 1917 par l'UC71 (Oberltn Ernst Steindorff) alors qu'il naviguen dans un convoi entre Porto et Londres avec des marchandises diverses (3 morts)

    - ANTONIOS STATHATOS (2743 t) : vapeur grec construit en 1901 par J. Blumer & Co à North Dock, de 97 m de long propulsé par une triple expansion, il est torpillé le 1er décembre 1917 par l'U84 (Kpt Ltn Walter Roehr) alors qu'il navigue dans un convoi entre Bordeaux et l'Angleterre.

Un sister ship de l'Antonios Stathatos

Ces brefs historiques sont représentatifs des tactiques d'attaque des allemands : tout navire isolé est coulé par bombe de manière à économiser les torpilles, bien trop précieuses. Par contre, aucun élément ne permet de différencier facilement ces navires (en dehors de l'orientation des épaves).

Date de dernière mise à jour : 31/12/2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×