Antarktis

Un grand merci à Alain Foulonneau et André Meignen pour ce sujet. Nous vous conseillons la lecture de leur excellent ouvrage: "Naufrages dans l'Estuaire de La Loire" disponible aux Editions Coiffard de Nantes.

Caractéristiques:

          Navire Tanker d'origine norvégienne destiné au transport de l'huile de baleine, il sera transformé par le gouvernement allemand en pétrolier en 1939 aux chantiers Howaldtswerke à Kiel sous le numéo de coque 771.

Jauge: 10711 Tons

Longueur: 148,8 pieds

Largeur: 21,3 pieds

Historique:

          Ce tanker d'origine norvégienne, destiné au transport de l'huile de baleine sera récupéré par les allemands au début de la seconde guerre mondiale pour être transformé en pétrolier.

          Il sert essentiellement au transport du précieux carburant le long des côtes atlantique de l'Europe. On a d'ailleurs retrouvé sa trace à Vigo en Espagne le 3 septembre 1939. Le reste de sa carrière est pour le moment une enigme!

4 août 1944, début de l’opération Kinetic.

         Peu de temps après le débarquement sur les côtes normandes, Winston Churchill lança l’opération Kinetic visant à chasser les bâtiments allemands de la côte Atlantique Française. A partir du 4 août 1944, une partie des forces navales alliées naviguent en patrouille le long de la côte Atlantique, aidé par l’aviation anglo-canadienne. En moins d’un mois, l’opération Kinetic aura permis de détruire ou de faire fuir les navires allemands des côtes vendéennes. Les navires qui n’auront pas été détruit seront abandonnés ou sabordés par les allemands dans des endroits pouvant gêner la navigation.La Loire, tout comme la Gironde, était par conséquent des lieux stratégique que les Allemands tentèrent de bloquer. C'est à cette période, que l'on retrouve l'Antarktis en copagnie de plusieurs autres navires à Nantes. Le sabordage eut lieu le 10 août 1944. Neuf navires seront coulés en travers du chenal, les navires seront disposés de façon à bloquer presque totalement le chenal pour empêcher les navires alliés de ravitailler Nantes.

          La liste des neuf navires sabordés nous ai donné par sur le site internet de la Société des Historiens Du Pays de Retz:

L' ANTARKTIS sera coulé en travers du chenal.

Le FATOUVILLE : drague à désagrégateur de 6000 CV. Refouleuse, construite par les ateliers et chantiers de Bretagne pour le port de Rouen. Elle était au stade des essais. Elle est coulée au nord de L'antarktis.

Le PAS DE CALAIS : drague à godets du port de Boulogne. Arrivée en Basse Loire à la débâcle de 1940 avec équipages et familles. Elle peut travailler à 23 mètres de profondeur.

Le REFOULEUR II : Station de refoulement à terre du service maritime de Loire Inférieure.

La DRAGUE 5 : drague moyenne à godets de 530 litres. Elle appartient au service maritime de Loire Inférieure.

L'AMPHITRITE : drague aspiratrice d'origine allemande de 450 m3/heure. Elle est ancienne, ayant été construite en 1905.

Le PATROUILLEUR H 10 : il vient de sortir des chantiers de Penhoët pour le compte de la marine allemande. Longueur hors tout : 61,49 m, largeur : 10,58 m. C'est un navire de 1200 tonnes et de 2800 CV.

Le REMORQUEUR R8 : il a été construit à Nantes en 1917 pendant la Grande Guerre. Puissance : 200 CV

Le CHALAND PC 52 : chaland à fond fixe d'une capacité de 55 m3.

          Le renflouement de ces navires se fera sous la responsabilité des ingénieurs des Ponts et Chaussées. Un batardeau fut construit et asséché autour des navires coulés. Ce qui permit, au prix d'un travail gigantesque, le renflouement de sept des neuf navires coulés qui bloquaient complètement la navigation en Loire. Et ce nom de BIKINI (petit atoll de MICRONESIE - ensemble d'îles du Pacifique, situé entre l'Indonésie et les Philippines à l'ouest, la Mélanésie au sud et la polynésie à l'est, dans l'archipel récif coralien de 35 km de long et 18 km de large encadrant une lagune d'une cinquantaine de mètres de profondeur) donné par les Pellerinais dès 1947, restera attaché au chantier et par la suite à ce vaste espace sablonneux d'où n'émergent plus de nos jours que les mâts de l'Antarktis mais qui fut après la guerre 39-45 « LE CHANTIER DE LA TELINDIERE ».

Photo hérbergée par zimagez.com           Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com           Photo hérbergée par zimagez.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site